Un projet, des partenaires ...

Partenaires

CHATAIGNERAIE CANTALIENNE - Partenaire ASTER
COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DE LA CHÂTAIGNERAIE CANTALIENNE

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laboru

MINISTÈRE DE LA CULTURE - Partenaire ASTER
MINISTÈRE DE LA CULTURE

Le soutien à la commande publique artistique concrétise la volonté de l’État, ministère de la Culture, associé à des partenaires multiples (collectivités territoriales, établissements publics ou partenaires privés), de diffuser la création contemporaine, d’enrichir notre cadre de vie et le patrimoine national, par la présence d’œuvres d’art en dehors des institutions spécialisées dans le domaine de l’art contemporain.
Ce soutien à la création du ministère de la Culture répond aux enjeux de l’élargissement des publics de l’art contemporain, il permet aux artistes de créer des œuvres inédites et exceptionnelles.

EDF - Partenaire ASTER
EDF

Saint-Etienne-Cantalès, barrage céleste

Le 1er juillet 1945, le général de Gaulle inaugurait le barrage de Saint-Etienne-Cantalès aux côtés du sultan du Maroc, Mohamed V, accompagnés de nombreuses personnalités et en présence d’un public enthousiaste. La mise en service du barrage, d’une hauteur de 69 mètres et abritant une centrale hydroélectrique d’une puissance de  64  mégawatts*, était à la fois le symbole de la renaissance industrielle de la France et la reconnaissance du rôle clé attendu par l’hydroélectricité en faveur de la reconstruction économique du pays, après la Seconde Guerre mondiale. C’était aussi, l’occasion de rendre hommage aux « constructeurs » de l’ouvrage, membres des Forces motrices du Cantal, qui avaient activement participé aux réseaux de la Résistance. Le général de Gaulle avait choisi, pour effectuer son déplacement, de voyager dans une Renault Supra Stella : une « Supra Etoile » donc, comme un clin d’œil prémonitoire à la relation du barrage aux succès et aux astres. Le 08 avril 1946, Electricité de France était créée et toutes les équipes se mobilisaient pour que le barrage de Saint-Etienne- Cantalès réponde aux espoirs fondés par un pays tout entier.

Plus de 75 ans après, le barrage de Saint-Etienne-Cantalès est toujours au cœur des enjeux du futur. Contribution à la transition énergétique et écologique pour le développement d’une production d’électricité renouvelable sans émission de CO², souplesse, flexibilité et rapidité de la production d’électricité mise à disposition du réseau pour satisfaire les pics de consommation, fiabilité et sûreté, gestion de l’eau dans un contexte de réchauffement climatique avéré, intégration des enjeux environnementaux et territoriaux : l’hydroélectricité et le barrage de Saint-Etienne-Cantalès sont, aujourd’hui encore, synonymes d’énergie d’avenir.

EDF Hydro, concessionnaire du barrage, a conscience d’appartenir à cette communauté de destins, de territoire et de projets, constitutifs de son histoire en mouvement. Cette conscience s’est naturellement exprimée quand les élus locaux lui ont proposé, début 2019, d’associer le barrage à la création d’une œuvre artistique. La force de cette proposition était aussi de s’inscrire dans la dynamique des partenariats noués ensemble depuis plus de 10 ans en faveur de l’attractivité touristique du lac, de la réalisation d’aménagements structurants et d’actions de valorisation du patrimoine industriel hydroélectrique. Le succès des visites guidées du barrage en est un bel exemple.  Une fois la décision prise par la Communauté de Communes de la Châtaigneraie cantalienne de s’appuyer sur l’expertise et l’accompagnement de la Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC) Auvergne-Rhône-Alpes pour inscrire le projet de création artistique dans un processus de « commande publique », les représentants d’EDF Hydro se sont totalement investis à leur côté. Participation active au comité de pilotage, mise à disposition de l’expertise des équipes techniques, juridiques, communication, territoires et organisation de visites du barrage pour les artistes. Cette mobilisation s’est poursuivie jusqu’à la sélection d’Aster, proposée par l’artiste Delphine Gigoux-Martin. Elle s’est poursuivie, aux côtés des autres membres du comité de pilotage, par le soutien total du projet au siège du Ministère de la Culture pour valider le choix de cette œuvre et obtenir une subvention importante, s’ajoutant à celles de tous les partenaires financiers publics et privés dont EDF Hydro.

Devant la Commission nationale de l’art dans l’espace public au Ministère de la Culture, EDF Hydro a exprimé toute sa fierté de voir l’œuvre artistique Aster transformer la voûte du barrage en voûte céleste constellée d’étoiles en porcelaine, scintillantes sous les rayons du soleil et lumineuses à la tombée de la nuit. Rendre le barrage émetteur de signaux photoluminescents, figurant son rapport à l’électricité et à la lumière, renouvelant sous une forme esthétique et poétique toute la modernité de l’association de longue date entre porcelaine et électricité : tels furent les premiers mots. Suivit la pertinence de recourir aux étoiles de mer pour composer les constellations rappelant les liens hydrologiques entre l’aval et l’amont, entre les sources des hautes terres et le grand large des océans. Ces connexions, œuvres des ruisseaux et des rivières, unissent le monde du vivant et rappellent toutes les attentions qu’il mérite. Fut ensuite mention de tout ce que l’électricité devait, depuis son avènement, aux artistes et au monde de la création en général pour la représenter et « donner formes » à l’immatérialité qui la caractérise. Delphine Gigoux-Martin, avec Aster, s’inscrit dans cette association « Art et électricité » dont nous pouvons avoir en tête des exemples illustres. Parmi eux, citons celui de l’architecte Robert Mallet-Stevens concepteur du « Pavillon de l’électricité et de la lumière » de l’Exposition internationale des arts et techniques de la vie moderne (Paris, 1937). L’un des murs courbes monumental du pavillon, de plus de 60 mètres de long et rappelant intensément la forme d’un barrage, faisait office d’écran gigantesque de perles de verre réfléchissant la lumière avec éclat pendant la journée. La nuit tombée, il se transformait en écran de projection du film « Panorama au fil de l’eau » réalisé par Jean Tedesco et qui retraçait le parcours d’une goutte d’eau depuis les montagnes jusqu’aux barrages et leurs centrales hydroélectriques. Avec Aster, Delphine Gigoux-Martin convoque à son tour la double acception du mot « écran » appliquée au barrage et son rapport au visible et à l’invisible : « écran » comme surface de projection et « écran » comme objet d’interposition qui entrave la vision. La nuit, Aster métamorphose la voûte du barrage en écran de projection géant donnant à voir, grâce à des dessins d’animaux lumineux réalisés par l’artiste, un bestiaire présent autour du barrage mais invisible la plupart du temps au grand jour. En journée, le béton du barrage joue aussi avec le rapport visible (les étoiles scintillantes, la monumentalité du barrage) - invisible (les turbines et le cheminement de l’eau entre le lac et la rivière).

Participer aux côtés des élus du territoire, de la DRAC, des acteurs du tourisme et bien entendu de Delphine Gigoux-Martin, aux différentes actions d’information et de concertation autour du projet, est aussi l’occasion pour EDF Hydro d’échanger sur tout ce que représente un barrage et sur l’attachement dont il est l’objet. Cet attachement conforte EDF Hydro dans son ambition d’exercer ses missions de concessionnaire, aujourd’hui comme demain, avec un haut niveau de performance sur tous les champs et les interactions couverts par la production hydroélectrique qui, comme nous pouvons le voir, sont nombreux et passionnants !

 * aujourd’hui la puissance du barrage de St Etienne-Cantalès est de 106 MW

ST-ETIENNE-CANTALÈS - Partenaire ASTER
SAINT-ETIENNE-CANTALÈS

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laboru

SAINT-GÉRONS - Partenaire ASTER
SAINT-GÉRONS

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laboru

LAROQUEBROU - Partenaire ASTER
LAROQUEBROU

Bien que situé hors des limites communales, le barrage de Saint-Etienne-Cantalès fait partie intégrante du patrimoine de La Roquebrou. Nombreux sont les Roquais qui ont participé à sa construction, et nombreux sont les travailleurs venus d’ailleurs qui ont fini par faire souche dans le pays.

Etre partie prenante du projet ASTER, magnifique opportunité de mise en valeur de ce superbe édifice industriel est une chose qui semblait aller de soi. D’abord parce que lier la ruralité, l’industrie et l’Art est un événement pas si courant qu’il faut soutenir. Ensuite, parce qu’en apportant un regard neuf et différent sur notre secteur qui souffre hélas beaucoup de son enclavement devrait lui conférer un regain de notoriété, avec un coup de projecteur qui retentira sans aucun doute sur les communes environnantes et plus largement, sur le Cantal lui-même. Enfin, mettre en avant un site de production d’énergie renouvelable n’est pas innocent à l’heure où l’on tente de valoriser les “énergies vertes”.

Parmi les quelques atouts dont dispose notre territoire, il y a le tourisme, et le pari est pris de voir ASTER attirer en nombre visiteurs, qu’ils soient simples curieux ou amateurs d’Art. Et pour peu que les collectivités et la population fassent le nécessaire pour faire vivre l’œuvre au-delà et autour de sa réalisation, ces visiteurs engendreront une dynamique nouvelle pour l’économie locale.

Je terminerai par quelques mots sur le projet artistique lui-même. Delphine Gigoux-Martin, dans le cheminement de sa création, nous ramène à l’histoire du barrage tout en nous projetant, non pas dans “son” univers, mais dans l’Univers tout entier, et son bestiaire, né de la Nature et de la technologie, fera vibrer et vivre la cyclopéenne et grise voûte de béton.

La Roquebrou ne pouvait pas rester étrangère à cette aventure extraordinaire.

 Guy Blandino, maire de La Roquebrou

Partenaires en mécénat

  • ALTAprod

  • Crédit Agricole Centre France

Conception & Réalisation

Ce site internet est réalisé à titre gracieux par l'équipe ALTAprod


Logo Altaprod